Manifestation pour le mariage pour tous : « Une belle victoire »

Les pro-mariage pour tous étaient entre 125 000 et 400 000 à manifester le dimanche 27 Janvier

Les pro-mariage pour tous étaient entre 125 000 et 400 000 à manifester le dimanche 27 Janvier

Entre 125 000 et 400 000 personnes sont descendues dans les rue de Paris ce dimanche pour manifester leur soutien à la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels. Les manifestants ont répondu à l’appel des associations LGBT et de la Gauche pour témoigner leur soutien au projet de loi du gouvernement Ayrault, mais aussi plus largement aux couples homosexuels et aux familles homoparentales. Bilan d’une journée haute en couleurs.

Un rassemblement de soutien au gouvernement, on ne voit pas ça tous les jours. 125 000 personnes étaient présentes selon la police, 400 000 selon les organisateurs. Le projet faisait partie du programme de François Hollande, et va être examiné à l’Assemblée nationale à partir de mardi. Un second projet de loi est également en prévision pour permettre à ces couples d’avoir accès aux mêmes droits que les hétérosexuels : l’adoption et la Procréation médicalement assistée (PMA).

Cette manifestation est le fruit d’une grande mobilisation de tous les partis de gauche, mais également des syndicats et des associations LGBT (Lesbiennes-Gays-Bisexuels-Transexuels). Les différents cortèges ont ainsi défilé de la place Denfert-Rochereau jusqu’à la place de la Bastille. Le PS, le Front de Gauche, le NPA, EELV, mais aussi l’UNEF – le syndicat étudiant -, l’Association des Familles Homoparentales (ADFH) ou encore l’Association des Parents gays et lesbiens (APGL). De nombreuses personnalités politiques et médiatiques sont également venues manifester. le cortège de tête comprenait notamment Jack Lang, militant pour la cause homosexuelle, Cécile Duflot, unique personnalité politique du gouvernement actuel, Lilian Thuram, Karine Le Marchand mais aussi Roselyne Bachelot.

Un moment fort pour les associations LGBT

Cette manifestation était également l’occasion de répondre aux attaques et contre-vérités homophobes survenues lors des débats de ces derniers mois, et en particulier lors de la « Manif pour tous » du 13 Janvier dernier.

Témoignage de Yannick et Guillaume, un couple homosexuel de Clermont-Ferrand

Clio Léonard, porte-parole de l’association Le Refuge, constate une nette recrudescence des appels à l’aide de jeunes homos rejetés par leur proches, depuis le début des discussions sur la futur loi. L’homophobie décomplexée de certains propos ont de graves conséquences sur la dignité des homosexuels. Le travail des associations comme la sienne est donc encore loin d’être terminé.

Une manif jeune et multicolore

L’heure était plutôt à la fête qu’à la protestation. Les slogans revendicateurs et les messages politiques étaient bien au rendez-vous, mais semblaient se perdre dans le raz de marée de drapeaux arc-en-ciel et de musiques festives. Malgré quelques incidents, l’humeur était plutôt joviale parmi les participants, convaincus que la loi passera. La PMA et l’adoption, encore loin d’être acquis, restent cependant les deux objectifs forts des manifestants.

En dehors de la musique et des étendards bariolés, l’ambiance devait beaucoup à la présence massive de jeunes. Non pas des enfants en bas âge, présents à la manifestation des antis, mais bien de jeunes lycéens et étudiants. Ce nouveau rassemblement met en évidence un véritable fossé générationnel entre les pros et les contre mariage pour tous, avec d’un côté des personnes âgées et des familles comprenant de jeunes enfants, et de l’autre des lycéens, étudiants et jeunes actifs.

Venus de pays où le mariage pour tous est légalisé, des étrangers portaient haut les couleurs de  leur drapeau. Néerlandais ou Belge,  des couples homosexuels mariés étaient là pour témoigner, comme Cécile, jeune femme belge de 24 ans.

Quelques incidents de parcours

Des opposants à la manifestations ont déclenché une polémique en affichant cette banderole

Des opposants à la manifestations ont déclenché une polémique en affichant cette banderole

Si aucune contre-manifestation n’avait été prévue, quelques incidents marginaux ont cependant fait leur apparition. Des membres du collectif nationaliste Renouveau français  sont ainsi montés sur le toit d’un bâtiment pour y afficher une banderole comparant homosexualité et zoophilie avec pour titre «Et demain j’épouse ma chèvre ?». Les cortèges ont bruyamment fait part de leurs mécontentements et la manifestation a finalement  repris son cours normal.

Protestations face à l’intervention des anti-mariage pour tous

Un bilan dans l’ensemble très réjouissant pour les organisateurs, qui ont réuni deux fois plus de monde que lors de la dernière manifestation, en décembre dernier. Ces chiffres restent toutefois inférieurs à ceux évoqués lors de la «Manif pour tous», défavorable au mariage homosexuel. Cependant, tous le savent, la véritable victoire se jouera dans les textes plutôt que dans la rue.

Julie Desbois

Vincent Souchon

Vincent Manilève

Florian Michel

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s