Actu data / média du 21 Janvier 2013

Kid Dotcom lance Mega, maousse service de stockage 

Un an jour pour jour après la fermeture du site de streaming MegaUpload par le FBI, Kim Schmitz, alias Kim Dotcom lance son nouveau projet : Mega. Si le nom sonne comme une référence claire à l’empire numérique déchu de l’entrepreneur, le service proposé n’est cependant pas le même.

Mega se présente comme un nouveau site de stockage en ligne qui permettra à tout internaute de disposer d’un espace de 50 Go pour conserver ses données dans le cloud. Des service de stockage sur Internet étaient déjà disponibles sur des sites tels que Dropbox ou Google Drive, mais l’imposant volume de stockage proposé par Mega pourrait bien mettre à mal ses concurrents.

L’innovation réside également dans un nouveau système de chiffrement automatique des données stockées, laissant l’utilisateur seul maître de la clé de déchiffrement. Ce mécanisme est supposé permettre à Dotcom d’éviter toute responsabilité concernant les données stockées sur serveur mais laisse pour l’instant dubitatif.

Pour devenir entrepreneur, aimez l’infographie

Le site Visual.ly  publie l’infographie « Comment ne jamais laisser tomber », représentant avec une simplicité déconcertante les hauts et bas que traverse un futur entrepreneur dans sa démarche. L’infographie provient du livre Becoming an entrepreneur  édité par la société Funders and Fouders, dont le but est de « permettre à tout le monde de créer son entreprise, des ingénieurs aux mamans ».
Entre montagnes et creux abyssaux, Funders and Founders conseille entres autres de « rester fort », « persister », « ne pas comparer avec les réussites des autres », avant de lancer la solennelle formule « juste avant le succès, vous connaitrez le pire », pour finalement atteindre des sommets. La réussite représentée par une couronne agrémentée d’un « votre but »
Cette entreprise qui se revendique « Life 3.0 » semble convaincue que l’infographie est la formule magique pour permettre à qui le souhaite de devenir entrepreneur. Le livre est en effet un véritable vivier d’infographies semblables à celle-ci. Formule magique ou imposture ?

La TV connectée inquiète les FAI

En France, la télévision connectée s’installe peu à peu dans les foyers. Nil Sanyas, éditorialiste du site PC Inpact, fait le point sur le développement de contenus de plus en plus vastes sur le petit écran. Avec en tête les chaînes YouTube. Selon Nil Sanyas, la qualité vidéo s’améliorant, « de grandes séries seront certainement proposées directement sur YouTube avec un épisode par semaine ». Et pour peu que chaque foyer se lance dans la télévision par Internet -les résultats de la Google TV restent flous-, YouTube pourraient très vite devenir un grand support de diffusion de contenus.

Les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) ne cachent d’ailleurs pas leur inquiétude quant à l’avenir de cette télévision « 2.0 ». D’autant plus que ceux-ci n’imposent pas de limites de téléchargement. Xavier Niel, patron de Free, a expliqué cette semaine au Figaro que le succès probable de YouTube pouvait leur poser problème. « Il faudra des capacités colossales nécessitant des investissements très lourds », explique-t-il. PC Inpact parle de « changements majeurs » à venir pour les FAI, le spectateur, les producteurs de contenus, et les publicitaires. Des coûts financiers élevés sont ainsi inévitables. Selon le site, ce n’est pas «certainement pas Google (propriétaire de YouTube) qui mettra la main à la poche pour assurer les Go voire To par seconde indispensables aux internautes du monde entier».

Armstrong dope les audiences

L’interview de Lance Armstrong, cycliste déchu de ses sept titres du Tour de France pour aveu de dopage a permis à l’émission d’Oprah Winfrey d’attirer 3,2 millions de téléspectateurs. La deuxième meilleure audience pour la chaîne OWN lancée par la célèbre animatrice qui peine à trouver son public depuis ses débuts.

Une belle publicité titre L’express qui précise que la chaîne avait captivé à peine 300 000 Américains lors de son lancement. La diffusion de l’entretien en deux parties du programme “Oprah Next Chapter” a créé une incroyable médiation de l’interview retenant l’attention des médias internationaux pendant deux jours (jeudi et vendredi soir).

Doper les audiences grâce aux confessions des stars, une méthode que maîtrise Oprah Winfrey : la journaliste a toujours su exploiter le filon des interviews vérité affirme le site Gala.

Le magazine Têtu racheté par Jean-Jacques Augier

Le mensuel Têtu, actuellement propriété de Pierre Bergé va être vendu à Jean-Jacques Augier, éditeur et homme d’affaires proche de François Hollande, selon des informations du HuffingtonPost.

Le titre cherchait un repreneur depuis l’annonce de Pierre Bergé sur sa volonté de se séparer du magazine et c’est Jean-Jacques Augier qui rachète pour 1 euro symbolique le journal.

Augier, ancien énarque (Promotion Voltaire, la même que François Hollande) a notamment dirigé les taxis G7 avant d’investir en Chine dans des librairies et boucheries. Il a été trésorier de la campagne de l’actuel président de la République.

Le magazine, qui perdrait environ 1.5 millions d’euros par an, devrait subir une restructuration des effectifs. Selon un journaliste du titre « sur les 27 permanents, dont une petite quinzaine de journalistes, la moitié va être licenciée ».

Les chiffres de diffusion sont quant à eux en augmentation pour la première fois depuis 2005 avec près de 40 000 exemplaires par mois. De plus, les 500 000 visiteurs par mois du site en font le premier site gay de France.

Selon Le Monde, Augier l’a emporté sur Mathieu Pigasse, propriétaire et président du magazine Les Inrockuptibles et un membre de l’actuelle direction de Têtu.

Aaron Swartz, célèbre militant des libertés numériques, a mis fin à ses jours

L’hacktiviste et militant des droits et libertés sur internet Aaron Swartz a été retrouvé pendu vendredi 11 janvier dans son domicile à New York. Il encourait 35 ans de prison pour avoir téléchargé dans l’illégalité plusieurs millions d’articles universitaires. Cet informaticien renommé s’est donné la mort alors qu’il n’avait que 26 ans. Il est le cofondateur du site de partage de liens Reddit et a participé au lancement des licences Creative Commons. A 14 ans, il participe à la création du flux RSS. Il contribue également avec succès à la lutte contre les projets de loi américains SOPA et PIPA, visant à renforcer la protection du droit d’auteur. Un CV impressionnant qui explique que sa mort prématurée ait entrainé de nombreuses réactions sur Internet.

La pression judiciaire qui pesait sur Aaron Swartz était très forte. Treize chefs d’accusation ont été retenus contre lui. Il avait téléchargé presque l’intégralité de la base de données du MIT. Bien qu’il ait restitué les documents sans jamais les avoir rendu publics sur internet, un procès pour vol et fraude informatique allait commencer en avril.

Assistez au Sundance Film Festival de chez vous

Le Sundance Film Festival ouvre ses portes sur Internet à ceux qui n’auraient pas pu se déplacer jusqu’aux États-Unis. Cette année, ce festival dédié au cinéma indépendant s’est associé à Livestream, plate-forme de diffusion en direct sur Internet. Le programme contient des conférences de presse, des rencontres avec les équipes de films en compétition, des concerts et remises de prix retransmis en direct et restant accessibles en ligne. Il est également possible de voir sur sa chaine YouTube des courts-métrages en compétition.

Présidé par Robert Redford, le Sundance Festival a partagé « The Day One Press Conference », où son président et d’autres organisateurs ont pu élargir la discussion à l’importance du cinéma indépendant et à d’autres sujets d’actualités comme la violence au cinéma. Cette année, un documentaire sur Wikileaks ou encore un biopic sur Steve Jobs avec Ashton Kutcher sont en compétition.

Connu pour ses découvertes cinématographiques, Sundance avait mis en lumière des films comme Reservoir Dogs, Little Miss Sunshine et plus récemment le nominé aux Oscars Les Bêtes du Sud Sauvage.

Google réfléchit à une alternative aux mots de passe

D’après Wired, Google réfléchit à des alternatives davantage sécurisantes que les traditionnels mots de passe, trop facilement piratables. Parmi les solutions exposées dans l’IEEE Security and Privacy Magazine, une carte chiffrée, mise en place par la société Yubico, ou encore une authentification via un smartphone ou une bague chiffrée. Même si ces outils sont encore à l’état d’idée, LeMondeInformatique n’a pas manqué de souligner leurs limites. Farhad Manjoo, journaliste high-tech chez Slate, propose des pistes simples pour posséder un code confidentiel, sûr et infaillible. Un article encore utile un certain temps puisque Google a précisé que cette méthode allait encore être utilisée.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s