Journalistes, protégez vos données

8569854011_156f886f98

(cc : marsmet526 by Flicker sa)

Vendredi, le hacker Kheops et la journaliste et écrivain Amaelle Guiton, sont venus à l’université de Gennevilliers avec pour objectif de nous sensibiliser aux enjeux de la sécurité des communications, question centrale pour l’exercice du métier de journaliste.   

Lire la suite

Adapter un livre à l’écran : 30 minutes pour convaincre

A l’occasion du 33ème Salon du livre à Paris, la Société Civile des Editeurs de Livres Français (SCELF) a organisé vendredi 22 mars, des rencontres entre les représentants des maisons d’édition et des producteurs de films. Un rendez-vous immanquable pour les professionnels, pour qui ces rencontres sont l’opportunité de voir un livre adapté en un télé-film ou même au cinéma.

La scène a des allures de speed-dating dans cet espace professionnel du Salon du livre. Une centaine de tables sont réparties dans toute la salle, et les gens enchaînent les tête-à-tête de 10h à 19h. En réalité, on parle plutôt affaires. C’est en 2008 que la SCELF a eu l’idée d’organiser des rencontres entre les éditeurs et les producteurs pour faciliter la création de films adaptés de livres. Forte de son succès, cette initiative a trouvé progressivement sa place au Salon du livre, et a vu le nombre de rendez-vous augmenter d’année en année. Lire la suite

Les jeunes maisons d’édition se nichent dans le papier

4340980647_3436e703ed_z

Flickr by Emile Carlin

Pas facile de créer sa propre maison d’édition. Présents au Salon du livre cette année, de jeunes éditeurs français ont quand même réussi à trouver leur place.

Derrière les grands noms du secteur de l’édition, Hachette, Flammarion ou encore Gallimard, presque la moitié des maisons d’éditions gagnent moins d’un million d’euros par an. On compte sur l’ensemble du marché environ 10 000 sociétés éditrices, mais de nombreuses maisons sont encore très jeunes. Elle tentent tant bien que mal de trouver leur public. Passionnés de littérature, férus de bande dessinée ou professionnels du mêtier depuis quelques années fondent chaque année leur propre structure. Pour rivaliser avec les monstres du secteur, les jeunes éditeurs se lancent dans une niche et soignent leur identité.

Lire la suite

60 ans du livre pour tous

60 ans du livre pour tous

En 1953, Henri Fillipatchi créait Le Livre de Poche, une petite révolution dans le monde littéraire qui désacralisait les ouvrages les plus prestigieux. Depuis, le livre de poche s’est installé dans nos bibliothèques, a trouvé sa place dans les cartables … Lire la suite

Le piratage, nouvel ennemi des éditeurs

Le Salon du livre se tient ce week-end à Paris avec pour toile de fond un phénomène grandissant : le piratage des livres numériques. A l’heure où les lecteurs « numériques » sont de plus en plus nombreux, l’inquiétude de l’édition française ne cesse de croître devant tous ces nouveaux pirates potentiels. Lire la suite

Open data : la bibliothèque départementale de Saône-et-Loire fait l’exception

Photo Flickr CC by Nathan Williams

L’ouverture des données publiques en matière de culture est absente de la feuille de route remise par le gouvernement fin février. La bibliothèque départementale de Saône-et-Loire (BDSL) expérimente cependant un catalogue qui permettra d’accéder, à terme, aux ressources des 230 bibliothèques du territoire.

Lire la suite

VDM comme vie de mangaka

Extrait d'un poster d'une exposition consacrée au mangaka Takehiko Inoue (crédit : Tomomi Sasaki http://bit.ly/YrFxDd)

Extrait d’un poster d’une exposition consacrée au mangaka Takehiko Inoue (crédit : Tomomi Sasaki Flickr CC by nc sa).

Lors du Salon du Livre de Paris, qui se tient de vendredi à lundi à Paris, pas moins de six mangaka (漫画家), dessinateurs de mangas, seront présents afin de parler de leur art, entre splendeur et labeur.

Lire la suite

Le nucléaire enchaîné par des militants

Samedi dernier, place de la Bastille à Paris, des centaines de personnes scandaient leur refus du nucléaire. À l’occasion des deux ans de la catastrophe de Fukushima au Japon,  les militants ont répondu à l’appel du Réseau Sortir du nucléaire pour former une chaîne humaine dans 18 lieux symboliques de la capitale.


« Hollande bouge tes fesses ! ». Ce samedi sur les pavés de la place de la Bastille, le ras-le-bol des manifestants contre le nucléaire était palpable. Deux ans après Fukushima, ils avaient tout prévu pour attirer l’attention sur le débat du nucléaire. De la tête aux pieds, les militants arboraient des écharpes floquées du slogan « le nucléaire, non merci« , des drapeaux bilingues »Fukushima est partout/ sit überall » et des gilets de sécurité  customisés de stickers contre le nucléaire, le tout en jaune pour attirer les yeux des passants. Leur but : fermer toutes les centrales atomiques de plus 30 ans. Alors ils ont décidé de protester en faisant une chaîne humaine, « une gestion non violente de la manifestation » selon un organisateur. Ainsi, à Bercy, devant Areva et EDF, à la gare de Lyon et la gare Saint-Lazare les mains se sont jointes pour encercler ces lieux emblématiques du nucléaire dans la capitale.

Le nucléaire est aussi un gouffre financier pour les manifestants

Le nucléaire est aussi un gouffre financier pour les manifestants

Lire la suite

Conseil municipal de Colombes : baisse du budget mais refus de l’austérité

Le conseil municipal de colombes. Crédit : mairie de Colombes.

Philippe Sarre, maire (PS) de Colombes, a annoncé l’orientation budgétaire de sa ville pour 2013, lors du conseil municipal mercredi 27 février. Face à une opposition très remontée, la majorité a martelé son « refus de l’austérité pour les Colombiens » et affirme vouloir mener les projets engagés à terme.  

Lire la suite